| Paris sportifs | Contact
menu histoire du football menu coupe du monde de football menu dossier argent et foot business menu ballon d'or france football menu quizz de football menu regles du football
Rechercher sur le site
ballon menu COUPE DU MONDE 2014
Histoire de la Coupe du Monde
-
Historique du football
-
ballon menu FAQ & Stats
FAQ Lois du jeu
Equipe de France
Foire aux questions football
-
ballon Plus de football...
-
Historique compétitions
-
Football Féminin
-

-



coupe du monde 1970

COUPE DU MONDE 1970


PAYS HOTE
coupe du monde 1970 mexique
MEXIQUE


DEROULEMENT
Du 31 Mai au 21 Juin 1970
16 participants - 5 stades
32 matches - 95 buts
Moyenne: 2,97 buts/matches

 

Cette neuvième Coupe du Monde de la FIFA va également être un spectacle télévisé de grande envergure. Pour répondre à la demande des chaînes de télévisions, le coup d'envoi de certains matches est donné à midi. Cette décision suscite l'ire de nombreux joueurs et entraîneurs en raison de la chaleur intense régnant au Mexique à cette heure du jour.

Durant le tournoi, on ne retrouve pas la violence qui avait marqué les deux éditions précédentes. Tout comme en 1950, aucun joueur ne sera expulsé du terrain lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1970. Pour la première fois, l'entrée en jeu de remplaçants est permise, tandis que les cartes jaunes et rouges font leur apparition.

Après avoir juré de ne plus jamais jouer en Coupe du Monde de la FIFA, Pelé est toutefois revenu sur sa décision pour aider le Brésil à remporter haut la main la coupe Jules Rimet. Quasiment parfait, le onze auriverde aligne des artistes comme Clodoaldo, Gerson, Rivelino, Tostao, Jairzinho, Pelé et Carlos Alberto.

Lors de la finale disputée au Stade Aztèque de Mexico DF, le Brésil éblouit et surclasse l'Italie 4-1, Jairzinho devenant le seul joueur à avoir marqué lors de chaque match. En demi-finale, l'Italie se défait de l'Allemagne de l'Ouest 4-3 à l'issue d'une rencontre époustouflante, seul match de Coupe du Monde de la FIFA à avoir jamais enregistré cinq buts au cours des prolongations.

La Coupe du Monde de la FIFA 1970 connaît trois grands vainqueurs : les Brésiliens bien entendu, leur roi, Pelé, vainqueurs pour la troisième fois après 1958 et 1962, mais aussi le football lui-même, car de nombreux matches et exploits individuels entrent dans la légende du football.

Ceux qui ont été déçus du niveau de jeu déployé lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1966 n'ont plus de raison de se plaindre quatre ans plus tard au Mexique, où "le beau jeu" connaît véritablement son heure de gloire. Trois des plus grands matches de tous les temps s'y déroulent devant des foules en extase : Angleterre-Brésil, Angleterre-Allemagne Fédérale ainsi qu'une demi-finale tout à fait sensationnelle entre l'Italie et l'Allemagne de l'Ouest. Et personne n'oubliera jamais Pelé et sa géniale tentative de lob des 50 mètres sur le gardien tchèque Viktor !

Enfin, pour couronner le tout, la victoire revient au Brésil, l'équipe la plus spectaculaire de l'épreuve avec son inoubliable ligne d'attaque composée de Jairzinho, Tostao, Pelé et Rivelino. Pour cette neuvième Coupe du Monde de la FIFA, un chiffre record de nations (75) s'aligne au coup d'envoi des éliminatoires. Et un grand nombre de grosses pointures expérimentées, comme le Portugal, la Hongrie, la France, l'Espagne et même l'Argentine, trébucheront dès ce premier obstacle. Par contre, Israël et le Maroc font leur grands débuts.

Les Marocains, premiers représentants de la Confédération Africaine de Football (CAF), fondée en 1957, à se qualifier pour la phase finale (l'Egypte, présente en 1934, s'étaient qualifiée sans joueur le moindre match), deviennent, avec le Pérou, une des coqueluches du premier tour. En fait, les Péruviens atteindront les quarts de finale, où ils résisteront vaillamment au Brésil, s'inclinant en fin de compte 4-2. Mais LE match des quarts de finale oppose les deux finalistes de l'édition 1966, l'Angleterre et la RFA. Menés deux à zéro à vingt minutes de la fin, les Allemands reviennent miraculeusement pour s'imposer 3-2 à l'issue des prolongations. En demi-finale, c'est un match plus engagé et plus stressant encore qui attend la Mannschaft face à l'Italie dans le tout nouveau Stade Aztèque, construit spécialement pour la Coupe du Monde de la FIFA.

Les deux équipes ne parviennent pas à se départager après 90 minutes. Ce qui suit dans les prolongations fait à jamais partie de l'histoire du football : les deux équipes prennent tour à tour l'avantage dans un bras de fer haletant. Franz Beckenbauer, le bras en écharpe, reste sur le terrain malgré une épaule démise. Mais son courage ne sera pas récompensé, car ce sont finalement les Italiens qui l'emportent (4-3) au terme d'un final renversant. En finale, la Squadra Azzurra, émoussée, ne peut rien contre le talent des Brésiliens, qui s'imposent 4-1. C'est Carlos Alberto, le capitaine des Auriverdes, qui a l'honneur de recevoir la Coupe Jules Rimet. Celle-ci restera pour toujours aux mains du Brésil. En larmes, Pelé est porté en triomphe sur les épaules de ses coéquipiers. Il vient non seulement de remporter sa troisième médaille de vainqueur, mais aussi de jouer son dernier match dans une Coupe du Monde de la FIFA.

 

 

RESULTATS 1970
AUTRES EDITIONS
Menu déroulant Coupe du Monde
Partenaires recommandés: Foot mercato - Fcnhisto.fr