| Paris sportifs | Contact
menu histoire du football menu coupe du monde de football menu dossier argent et foot business menu ballon d'or france football menu quizz de football menu regles du football
Rechercher sur le site
ballon menu COUPE DU MONDE 2014
Histoire de la Coupe du Monde
-
Historique du football
-
ballon menu FAQ & Stats
FAQ Lois du jeu
Equipe de France
Foire aux questions football
-
ballon Plus de football...
-
Historique compétitions
-
Football Féminin
-

-



coupe du monde 1938

COUPE DU MONDE 1938


PAYS HOTE
coupe du monde 1938 france
FRANCE


DEROULEMENT
Du 04 au 19 Juin 1938
15 participants - 10 stades
18 matches - 84 buts
Moyenne: 4,67 buts/matches


La troisième Coupe du Monde de la FIFA se déroule en France alors que les nuages noirs de la guerre assombrissent le ciel européen. Des motifs politiques empêchent d'ailleurs la participation d'un certain nombre des meilleures nations.
Le Brésil et la Pologne disputent l'un des meilleurs matches de tous les temps à Strasbourg, au cours duquel les Sud-américains triomphent 6-5 après prolongation grâce à quatre buts de Leonidas, qui joue quelques minutes pieds nus. En finale, l'Italie triomphe de la Hongrie 4-2 à Paris.
La Coupe du Monde de la FIFA qui se déroule sur le sol français, dans des stades modernisés, connaît un immense succès populaire. Elle est le théâtre des derniers échanges amicaux entre nations, sur un terrain de football, avant le début du conflit mondial l'année suivante.

La guerre civile fait rage en Espagne, l'Allemagne vient d'annexer l'Autriche et l'Europe, rongée par la crise, se prépare aux hostilités... Tel est le climat ambiant quand la FIFA décide que la troisième Coupe du Monde de la FIFA se déroulera en France. Pour l'occasion, le stade de Colombes est agrandi, tandis que ceux de Bordeaux et de Marseille subissent des travaux de rénovation. Pour la première fois, le pays organisateur et les champions en titre sont qualifiés d'office, un privilège qui a survécu jusqu'à ce jour.
Mais une fois encore, l'épreuve est boycottée par les Sud-américains, qui estiment que la compétition aurait dû avoir lieu en Argentine, et non à nouveau en Europe. Le Brésil fait le déplacement et devient vite l'équipe à battre. Les "Auriverde" font étalage de leur technique inimitable, démarrant en trombe et justifiant leur réputation en battant la Pologne après prolongation sur le score incroyable de 6 buts à 5 - Leonidas, surnommé le "diamant noir", et Willimowski trouvant le chemin des filets à quatre reprises chacun. Malheureusement, les quarts de finale disputés à Bordeaux entre la "Seleção" et la Tchécoslovaquie se soldent par une bagarre générale : trois joueurs sont expulsés et cinq blessés, dont deux sont transportés à l'hôpital avec des membres cassés...

La France, pays organisateur, se défait de la Belgique 3-1, grâce surtout à son ailier droit Fred Aston, surnommé "le feu follet", dont les percées sur son couloir sont décisives. Malheureusement pour les 58 455 supporters amassés dans le stade Yves-du-Manoir à Colombes, la France doit rendre les armes en quart de finale (3-1) contre l'Italie. À la différence de l'Uruguay et de l'Italie au cours des deux éditions précédentes, le pays organisateur ne soulèvera pas la Coupe du Monde de la FIFA sur son propre sol cette fois-ci.
La demi-finale opposant le Brésil et l'Italie promet d'être une finale avant l'heure, mais l'entraîneur brésilien Adheniar Pimenta commet une grossière erreur de jugement en décidant de ne pas titulariser ses deux joueurs clés, et plus particulièrement son buteur Leonidas. "Je le laisse se reposer pour la finale", déclare Pimenta. Loin d'être impressionnée, la Squadra Azzura sort victorieuse de ce duel (2-1) et gagne le droit de défendre son titre contre les Hongrois, faciles vainqueurs de la Suède.

Au cours de la finale, les deux meneurs de jeu italiens, Meazza et Ferrari, prennent le jeu à leur compte et le déjà légendaire pragmatisme italien fait le reste. L'Italie triomphe 4-2 et, avec deux victoires consécutives en Coupe du Monde de la FIFA, elle entre dans l'histoire du football comme une des plus grandes équipes nationales de tous les temps. Hélas, la guerre interrompt la compétition internationale pendant douze ans, plongeant le monde dans le chaos et, plus accessoirement, privant cette talentueuse génération de footballeurs transalpins d'une gloire encore plus immense...

 

 

RESULTATS 1938
AUTRES EDITIONS
Menu déroulant Coupe du Monde
Partenaires recommandés: Foot mercato - Fcnhisto.fr