| Paris sportifs | Contact
menu histoire du football menu coupe du monde de football menu dossier argent et foot business menu ballon d'or france football menu quizz de football menu regles du football
Rechercher sur le site
Historique du football
-
ballon menu FAQ & Stats
FAQ Lois du jeu
Equipe de France
Foire aux questions football
-
ballon Plus de football...
-
ballon menu Paris sportifs
Parier sur le football
-
Historique compétitions
-
Football Féminin
-

-


 
Etude sur les revenus des grands clubs européens
 

Méthodologie de l'étude:

Cette étude, intitulée Football Money League, est réalisée tous les ans par le cabinet Deloitte UK. A partir des états financiers publiés des grands clubs européens, il détermine les revenus totaux pour la saison écoulée en ne prenant pas en compte les effets de la TVA ou d'autres taxes, et surtout en ne tenant pas compte des revenus des indemnités de transferts sur les joueurs vendus par le club.
Sur cette page, Storyfoot vous propose de retrouver les résultats de la douzième édition de cette étude qui concerne les revenus de la saison 2007/08. L'étude distingue pour un club donné trois sources de revenus possibles: la billeterie, les droits TV et les revenus commerciaux. Les revenus de la billeterie concerne toutes les sommes perçues par la billetterie les soirs de matches et les revenus des campagnes d'abonnement des clubs. Les droits TV concernent tous les revenus que ce soit pour les compétitions nationales que pour les compétitions internationales (ex: Coupes d'Europe, Mondial des Clubs, Supercoupe...etc). Enfin, les revenus commerciaux concernent principalement le sponsoring (ex: naming, partenaires du clubs, sponsors maillots..) et le merchandising.

Croissance des revenus des clubs de football:

Il est particulièrement intéressant de comparer la croissance du PIB des cinq plus grandes nations européennes de football (Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Italie) à la croissance des revenus des 2à plus grands clubs européens (Selon l'étude Football Money League). Pour une base 100 pour l'année 1997, nous obtenons la tendance suivante:

Nous pouvons remarquer que la croissance du revenus des clubs de football est plus dynamique que la croissance des économies des pays dans lesquels ils exercent leur activité. Pour mieux illustrer cette tendance, une statistique: les revenus des 20 clubs de Premier League du championnat anglais étaient de 170 millions de livres sterling contre un total de 1,9 milliards pour la saison 2007/08.


TOP 20 des revenus des clubs de football européens

Voici le classement des revenus des clubs de football européens pour les saisons 2007/08 et 2006/07. Nous pouvons remarquer que le podium reste identique entre les deux saisons, trustés par les BIG 3: Real Madrid, Manchester United et Fc Barcelone. Chelsea, Arsenal et le Bayern Munich ne sont pas loins mais restent très loin des revenus gigantesques dégagés par le big three.
Nous pouvons consater que les clubs français sont décrochés de ce classement: seuls deux clubs figurent dans le top 20: l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille. Lyon gagne une place cette année et se rapproche du top 10 avec des revenus atteignant presque 156 M€. De son côté, l'OM a franchi la barre des 100 M€ et figure désormais à la 16ème place (+3) avec des revenus totaux d'environ 127 M€.



Analyse des revenus des clubs de football européens

Réalison désormais une analyse plus poussée des revenus à partir des trois différentes sources de revenus des clubs: billeterie, droits TV et revenus commerciaux. Nous obtenons le classement suivant pour la saison 2007/08:

TOP 5 par types de revenus :

Selon les clubs, la source de revenus principale diffère en fonction des spécificités de leur pays, de l'attractivité du club à l'étranger, de la taille du stade, des chaines de télévision du pays national... Voici un


Analyse détaillée du TOP 5 :

logo real madrid

Le Real Madrid occupe la première place pour la quatrième année de suite. La machine à revenus du Real Madrid fonctionne en grande partie grâce à sa capacité à générer des revenus commerciaux importants. Malgre la faillite de BenQ leur ancien sponsor maillot, le Real n'a pas eu de difficulté pour trouver un autre sponsor en la personne de Bwin, société de paris sportifs.

Cependant, la machine s'est enraillé depuis le départ de David Beckham en 2007. Les revenus commerciaux sont en diminution de 5% par rapport à la saison dernière. Pour autant, cela n'a pas affecté les résultats sportifs du Real qui a remporté la Liga pour la 31ème fois. Avec son élimination précoce en Ligue des Champions (en huitième de finale contre l'AS Roma), le Real voit ses revenus se stabiliser pour la saison à 21,1 M€.

Les revenus des droits TV deviennent ainsi la première source de revenus du Real madrid depuis la saison 2003/04. Il faut dire que son juteux contrat de 7 ans avec Mediapro garantit au club de confortables revenus jusqu'en 2012/13 (contrat de plus de 1,1 milliard d'euros).

Enfin, les revenus de la billeterie augmente de 23% sur la saion pour le Real grâce à la reconfiguration de certains espaces du Bernabeu pour augmenter la capacité d'accueil pour les entreprises.
Le Real Madrid n'est donc pas prêt de se faire détrôner, surtout que le club a annoncé un budget de 400 M€ pour la saison 2008/09.

 

logo manchester united

L'année sportive exceptionnelle de Manchester United (Premier League et Champion's League) se reflète sur les revenus de la saison. Le club a réussi à faire des affluences records dans son stade de 76 200 places (loin devant l'Emirates Stadium d'Arsenal, second stade anglais en termes de capacité). Les revenus de la billetterie s'établissent ainsi à 128 M€, première source de revenus du club (+10% par rapport à la saison précédente).

De même les revenus des droits TV explosent à près de 116 M€ (+44%). Les revenus commerciaux ont augmenté de 14%, notamment grâce au nouveau maillot Nike de Manchester. Concernant le sponsoring maillot, AIG lui assure toujours 17,8 M€ par an mais a annoncé son retrait en 2009/10.

Pour l'année 2008/09, les revenus devraient s'améliorer encore grâce à la signature de partenariat avec Saudi Telecom et Swiss watch. Le club semble donc immunisé contre toute forme de crise grâce à la force de la marque Manchester United à travers le monde comme le souligne ces nouveaux partenariats.

logo fc barcelone

 

logo bayern munich

 

logo chelsea FC

 


Pour retrouver l'étude complète,
vous pouvez télécharger le document PDF suivant en cliquant sur l'image ci-dessous.

Source Deloitte - 2,1 Mo

Retrouvez en détail les autres articles de notre dossier sur l'argent du "foot business":

Menu déroulant STORYFOOT
Partenaires recommandés: Foot mercato - Foot en direct - Fcnhisto.fr